Jean-Michel Aulas voit les autres championnats européens reprendre peu à peu. La Ligue 1, elle, ne reprendra pas. Et il enrage.

Dans L’Equipe, le président de l’OL ne se remet pas de l’arrêt de la Ligue 1. « C’est un comble, cette histoire. Depuis deux mois, les dirigeants espagnols observent et travaillent en phase avec l’UEFA. Ce qui est paradoxal, c’est qu’ils ont assisté, Javier Tebas (patron de la Liga) en particulier, aux mêmes réunions que Didier Quillot (directeur général exécutif de la LFP) ».

publicité

« En réalité, ce qu’ils ont dit à cette réunion avec l’UEFA, c’est : “patience”. Quand on voit que nos dirigeants y ont assisté, en en tirant des conclusions différentes, on se dit qu’on est vraiment trop cons, excusez-moi du terme ».

publicité

« Eux se sont donné la possibilité de choisir. Tebas disait qu’un arrêt définitif serait un cauchemar, et qu’il ne servirait que ceux qui ont un intérêt personnel. Les protocoles sanitaires sont aujourd’hui des outils normalisés. L’UEFA est même allée jusqu’à sortir un protocole, qu’on ne regarde même pas en France. C’est un scandale absolu. »

Philippe Piat, le Président de la FIFPro (syndicat international de joueurs), a réagi à ces propos dans L’Equipe. « C’est l’avenir qui dira qui a eu raison, qui a eu tort. Pour moi, il y a toujours un danger et il faut qu’il soit soupesé.  On verra à la fin si on est des cons », dit-il.

« La LFP était prête à reprendre le 17 juin. C’est le courrier de Canal+ annonçant la rupture du contrat sur les droits télé, peu avant un conseil d’administration, qui a été la goutte d’eau. Et ce même si la
L1 allait au bout. Si c’était pour reprendre avec le risque sanitaire, à huis clos et sans l’argent des droits télé, certains se sont dit, à quoi bon ? » (…) Peut-être qu’on a fait fausse route. Mais on le saura à la fin ».

publicité
0 Partages
Author

Write A Comment