Neymar a posté un long message sur les réseaux sociaux, en évoquant les propos de racisme qu’Alvaro, le défenseur de l’OM, aurait prononcé.

Neymar ne lâche pas. Soutenu par le PSG, le Brésilien maintient ses accusations de propos racistes de la part d’Alvaro, le défenseur de l’OM.

publicité

« Hier, j’ai perdu le match et j’ai manqué de sagesse. Être au coeur de cette situation ou ignorer un acte raciste n’aidera pas, je le sais. Mais le fait de pacifier ce mouvement ‘anti-racisme’ est notre obligation pour que les moins privilégiés puissent être naturellement défendus ».

publicité

« On se reverra et ce sera à ma manière, en jouant au football. Reste en paix ! Reste en paix ! Tu sais ce que tu as dit… Je sais ce que j’ai fait. Plus d’amour dans ce monde », a-t-il écrit sur instagram.

publicité

Les images ne prouvent rien

Cependant, aucune image ne peut pour le moment prouver que ces propos ont été tenus. Le journaliste de la chaîne Telefoot, Thibault Le Rol, n’a rien trouvé.

« J’ai passé cinq heures aujourd’hui à disséquer et à décortiquer toutes les caméras qu’on avait en notre possession pour regarder ces images, parce que le racisme est un sujet très important, trop important », a-t-il dit sur RMC.

Alvaro menacé de mort

« On a rapatrié toutes les caméras qu’on avait sur cette séquence à ce moment-là. Pour réaliser un match comme ça, on a des dizaines de caméras au Parc des Princes, mais elles ne sont évidemment pas sur tous les joueurs à tous les instants. A ce moment-là, on devait avoir cinq ou six caméras sur cette zone du terrain. On a tout regardé et on n’a rien vu. »

publicité

L’affaire se complique puisque Alvaro a été menacé de mort sur le web. « Alvaro Gonzalez n’est pas raciste, il nous l’a démontré par son comportement au quotidien depuis son arrivée au club, ainsi qu’en ont déjà témoigné ses coéquipiers, a réagi l’OM sur son site officiel. Le club se tient à la disposition de la commission de discipline pour coopérer pleinement à l’enquête sur l’ensemble des événements qui ont émaillé cette rencontre, et les 24 heures qui les ont précédés. »

« Cette polémique est grave et a déjà de lourdes conséquences. Le club condamne ainsi la diffusion des numéros de téléphone privés d’Alvaro Gonzalez et de ses proches cette nuit sur des médias et réseaux sociaux brésiliens, donnant lieu depuis à un harcèlement de chaque instant, consistant notamment en des menaces de mort », a dénoncé le vice-champion de France.

0 Partages
Author

Write A Comment