Jérôme Rothen estime que le groupe INEOS, propriétaire de Nice, fait n’importe quoi avec le club.

Nice réalise une saison honorable, avec une 5e place classement de Ligue 1. Mais les remous sont à venir. Son entraîneur, Francesco Farioli, devrait claquer la porte pour se tourner vers l’Ajax Amsterdam et de directeur sportif, Florent Ghisolfi, pourrait lui se diriger vers l’AS Roma.

Pour Jérôme Rothen, consultant pour la radio RMC, le responsable de cette instabilité, c’est le propriétaire, le groupe INEOS.

« Ça me rend fou parce que je trouve que ces propriétaires ne respectent pas le football français, ne respectent pas Nice. On est habitué depuis plusieurs années à voir Nice en haut du classement, les supporteurs de ce club historique ont envie de vivre des émotions, à défaut de gagner un titre de champion parce qu’ils n’en ont pas les moyens. Mais sans mettre des milliards, tu peux t’inscrire dans la durée, apporter de la stabilité, c’est gage de réussite. Le club, c’est une serpillère ! Tout est à vendre ! (…) Ce n’est pas la fin d’un cycle, c’est même le début. Je suis très inquiet pour Nice », a dit Rothen.

Write A Comment