Pierre Ménès a fait le bilan de l’Euro pour les Bleus. Pour le journaliste de Canal +, ce n’est pas réluisant.

Le terrible Euro des Bleus aura des conséquences. Mais il y a aussi des raison à cet échec selon Pierre Ménès, qui a donné son opinion sur le sujet sur Twitter.

« Visiblement, l’entente dans le groupe était loin d’être idéale et tous ceux qui ont été accusés d’en faire des caisses avec la sortie de Giroud après le match contre la Bulgarie se sont trompés », écrit-il. Il pointe du doigt notamment l’entente en berne entre Mbappé et Griezmann, mais aussi les problèmes relationnels.

publicité

« Il ne faut pas minimiser non plus l’impact du départ de Dembélé qui était un catalyseur puisqu’il est aussi pote avec Griezmann que Mbappé. Le retour de Benzema, même s’il peut être individuellement considéré comme une réussite, a quand même modifié le circuit offensif de l’équipe de France, d’abord parce que Benzema et Mbappé se cherchaient quasiment systématiquement, mais aussi parce que le rendement offensif d’Antoine Griezmann s’en est trouvé profondément dévalué », juge-t-il.

Mais Pierre Ménès ne voit pas les Bleus tout changer. « Je ne vois pas Didier Deschamps se retirer ni Noël Le Graët le démettre de ses fonctions même si l’épisode avec Kingsley Coman est très révélateur d’une perte d’autorité sur son groupe. Il faudra voir aussi les conséquences de la sortie de Véronique Rabiot qui s’en est pris aux familles de Pogba et Mbappé dans les tribunes à la fin du match contre la Suisse. Bien sûr personne n’était avec eux pour savoir ce qui s’est réellement passé, mais le passif énorme de la mère d’Adrien ne plaide pas en sa faveur », écrit-il.

« Rancœur, jalousie, égo… L’équipe de France a un problème de riches, un problème de champion du monde. Ça tombe bien, la prochaine arrive plus tôt que prévu. Ce sera à eux de rectifier le tir… », estime-t-il.

publicité
0 Partages
Author

Write A Comment