Publicité / Ad

Le défenseur de Liverpool, Ibrahima Konaté, est revenu sur la finale de la Coupe du monde perdue par les Bleus contre l’Argentine en décembre dernier.

Lors d’un entretien accordé au Youtubeur Colinterview, Ibrahima Konaté exprime quelques regrets sur la finale de Coupe du Monde. Pour lui, les Bleus auraient du donner encore plus. “Quand tu reviens à 3-3, tu te dis que c’est le scénario parfait. Ce soir, c’est pour nous. Là, c’est écrit, c’est pour nous (…) C’est une finale de Coupe du monde. Tu ne peux pas sous-estimer qui que ce soit. Les gens jouent avec autre chose. Tous les autres matchs, les gens jouent avec leurs qualités, leurs forces. Finale de Coupe du monde, c’est autre chose. C’est indescriptible, les gens ne jouent pas qu’avec leurs qualités”, a lâché Konaté.

Publicité / Ad

“Il y a un autre truc dans leur mentalité qui fait que c’est autre chose. Je miserai plus sur la pression. Les Français ne nous en veulent pas, il y en a beaucoup qui sont dans l’état d’esprit “on ne croit pas en eux, ils vont se casser la figure, ils manquent beaucoup de joueurs. Au final, on est allé jusqu’au bout. Tout le monde était obligé de regarder, on n’avait pas le choix. On perd aux penaltys, c’est pour tout ça que les Français ne nous en veulent pas. Mais c’est vrai que les 75 premières minutes, j’étais sur le banc, je tournais (la tête) à droite et à gauche, je regardais les autres joueurs, ils avaient presque les larmes aux yeux. Moi, j’étais dans un état d’esprit où c’était trop dur. C’est comme quand tu vois des choses dans le monde et tu es impuissant, tu ne peux rien faire”, a-t-il raconté.

Publicité / Ad

« Moi je dirais que dans cette situation-là, tous les coups sont permis. Parce que c’est ce qu’ils ont fait. Quand tu les voyais arriver sur des duels, ok ils vont au duel avec toi mais ils te mettent un petit coup après. Et toi tu te plains à l’arbitre. Mais non ! Mais on est cinglés ou quoi ? C’est une finale de Coupe du monde, il te met un coup, tu te relèves, comme si tu ne sentais rien. Ils sont dans la provocation, mais dès qu’ils voient qu’ils ont pris l’ascendant sur toi, ils gagnent en confiance. On aurait dû dès le départ mourir pour ce match-là. C’est l’erreur qu’on a faite, tous ensemble »

Publicité / Ad

Write A Comment