Jean-Michel Aulas est intervenu cette semaine pour remettre de l’ordre entre Juninho et Sylvinho. Il s’explique.

Juninho plus impliqué dans le sportif, pour aider Sylvinho. Voici la consigne donnée cette semaine par le président de l’OL Jean-Michel Aulas.

publicité

« J’ai effectivement choisi de me tenir à distance, sauf que là, la paranoïa de la crise, n’était pas totalement légitime. Je me suis forcé d’intervenir pour amener plus de respect. On a changé beaucoup de choses cet été », a-t-il confié au Progrès.

publicité

« Je reste dans mon rôle, je laisse la clé du sportif à Juninho, mais il m’a semblé important d’apporter certains correctifs. On a fait des réglages. Mon erreur a été de rendre Juninho et Sylvinho indépendants trop vite, je ne les ai pas guidés suffisamment », a-t-il dit.

Jean-Michel Aulas a aussi critiqué les critiques de Domenech : « Je n’ai pas apprécié que Raymond Domenech (président de l’UNECATEF) fasse le procès de sale gueule de Sylvinho, comme un syndicaliste des entraîneurs français. Au 21e siècle, c’est si dérisoire. Je ne voulais pas qu’on retombe dans ce process médiatique avec certains consultants ».

0 Partages
Author

Write A Comment