L’équipe de France féminine a terminé par une victoire ses matchs de poule de sa Coupe du Monde avec une victoire face au Nigeria (1-0), mais avec un penalty a retirer, assez contesté.

Pour Pierre Ménès, les Bleues n’y étaient pas. « Ce match face au Nigéria a été de très faible qualité. Il a fallu dépasser l’heure de jeu pour assister au premier tir cadré des Françaises. Et puis le match a basculé grâce à la VAR avec un penalty sifflé pour une faute sur Asseyi qui me semble justifié. Ce qui l’est beaucoup moins c’est que l’arbitre a fait retirer le penalty que Renard avait envoyé sur la base du poteau ».

publicité

« Quand on revoit les images, la très jeune gardienne nigériane avance de trente centimètre avant la frappe. Alors moi je veux bien. Certains m’ont même dit sur Twitter : « c’est le règlement ». OK. Quand ? Quand applique-t-on cette règle, excepté quand le gardien avance d’un mètre voire plus ? Toujours est-il que Renard s’est rattrapée en transformant joliment sa deuxième chance ».

publicité

« Mais entre le penalty, l’expulsion, le péno à retirer et le carton jaune pour la gardienne, il y a eu un petit côté « arbitrage à la maison » qui saoule un peu. Maintenant l’essentiel est là, les Bleues ont gagné leurs trois rencontres et ont de grandes chances d’affronter le Brésil en huitième de finale », a lancé, sur son blog, le journaliste de Canal+.

0 Partages
Author

Write A Comment