Jean Michaël Seri a déposé une plainte auprès du Procureur de la République de Nice pour dénoncer « des faits d’escroquerie commis par l’OGC Nice et certains de ses dirigeants » lors de son transfert à Fulham en 2018.

Les avocats de Jean Michaël Seri estiment que Nice a « a grossièrement sous-évalué » son prix ( qui était de 12 M€) pour le priver d’une partie de sa prime de transfert. Le camp du joueur réclame au moins 700.000 euros.

publicité

Les avocats estiment que Nice a survendu Maxime Lemarchand, vendu aussi à Fulham également, pour récupérer le même total grâce à « un jeu de vases communicants ». Pour preuve, les avocats évoquent le salaire de Seri à Fulham, qui est « environ trois fois plus élevé » que celui de son coéquipier.

publicité

Nice se défend : « Le deal s’est fait de manière très simple avec Fulham. Le jour de la signature, Jean-Michaël Seri, son agent et son avocat connaissaient le montant du transfert et de la prime de transfert pour le joueur », assure le directeur du football de l’OGCN, Julien Fournier, à l’AFP.

0 Partages
Author

Write A Comment