Karim Benzema est l’un des rares rescapés de la fameuse génération 87 des joueurs français ultra-prometteurs qui ont finalement explosé en plein vol.

On leur prédisait une carrière énorme. Après leur titre de champion d’Europe des moins de 17 ans obtenu en 2004, les Karim Benzema, Hatem Ben Arfa, Samir Nasri ou encore Jérémy Ménez avaient un avenir radieux devant eux. Mais seul Karim Benzema a finalement réussi une carrière digne de ce nom.

publicité

Pour Benzema, tout s’est joué sur le mental, comme il le confie à Be In Sports. « Au début, que ce soit Ben Arfa, Ménez, Nasri…. Ils étaient tellement talentueux. Moi, je suis arrivé un peu plus tard, moins exposé au monde du foot. Je pense que moi, le talent, je l’ai eu petit mais j’ai travaillé, pour arriver à un moment où aujourd’hui j’ai fait ce que j’ai fait ».

« Eux, ils ont eu des moments difficiles dans leur carrière. Ce qui leur a manqué, c’est un tout petit peu de mental. Si on prend leur carrière, ils ont gagné des championnats, ils ont joué des grands matchs aussi, mais au final, c’est dur de rester pendant 10-12-14 ans au très haut niveau. C’était de très très très bons joueurs. »

publicité
0 Partages
Author

Write A Comment