Le président de l’Olympique de Marseille Jacques-Henri Eyraud n’a rien caché à son coach : le club doit vendre pour équilibrer les comptes.

L’UEFA envisage s’assouplir le fair play financier face à la crise sanitaire et économique, mais l’OM est toujours en danger. Résultat, ces derniers jours, ça bouge à l’OM.

publicité

Le directeur sportif Andoni Zubizarreta a quitté ses fonctions la semaine dernière, et André Villas-Boas, le coach de l’OM, a été mis au courant : l’OM va vendre pour 60 millions d’euros de joueurs cet été lors du mercato, selon L’Equipe. Plusieurs joueurs de premier plan devraient donc être vendus, et pas forcément remplacés.

publicité

«Ce n’est plus un projet sportif, c’est devenu de la finance», a confié un membre de l’entourage d’AVB à L’Equipe. Le coach portugais a aussi été prévenu. S’il compte partir, il faudra démissionner, et donc faire une croix sur ses indemnités.

La semaine dernière, Jacques-Henri Eyraud avait évoqué la situation chaotique de l’OM. «On a bouclé ensemble la phase n°1 de notre projet, de reconstruction, de refondation. On entre dans une nouvelle phase. Elle est différente et repose beaucoup sur des considérations financières. Ce ne sont pas des gros mots. Nous devons atteindre une pérennité financière. C’est vrai, il va falloir avoir des résultats en matière de trading, de cession et c’est normal. Tout le monde n’est pas à vendre. Ce n’est pas le temps des soldes à l’OM ». Pas les soldes, mais les promos, oui…

0 Partages
Author

Write A Comment