Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM, a été menacé de mort sur les réseaux sociaux, ces derniers jours.

La tension est à son comble à Marseille. Mais Jacques-Henri Eyraud peut compter sur le soutien du syndicat Première Ligue et de l’Union des Clubs Professionnels de Football.

publicité

Dans un communiqué, les syndicats ont déclaré qu’« absolument rien ne justifie ces comportements délictueux qui viennent de pseudo-supporters à l’esprit du club » avant de poursuivre : « quel que soient les commentaires ou les critiques que l’on peut adresser à tel ou tel, ils ne justifient en aucune façon les insultes et les tentatives d’intimidation physiques qui se propagent notamment sur les réseaux sociaux. » Pour rappel, le président olympien avait porté plainte dans la foulée.

publicité
0 Partages
Author

Write A Comment