Le Parquet national financier enquête sur « des faits présumés de corruption active et passive de personne n’exerçant pas de fonction publique » dans le cadre de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Ce mardi, Michel Platini répond aux questions de la justice en tant qu’ancien président de l’UEFA. Selon Le Monde, « une ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy, Sophie Dion, lorsque celui-ci était à l’Elysée, a également été mise en garde à vue ».

publicité

Cette enquête se penche sur des faits présumés de « corruption active et passive de personne n’exerçant pas de fonction publique ». Claude Guéant, ex-secrétaire général de l’Elysée, a aussi été entendu mais sous le statut de « suspect libre ».

publicité

Michel Platini avait reconnu avoir voté pour le Qatar lors du scrutin d’attribution du 2 décembre 2010. Selon Le Monde, « le PNF s’intéresse, notamment, au déjeuner organisé le 23 novembre 2010 à l’Elysée, en présence de Nicolas Sarkozy, de Michel Platini, de l’émir actuel du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, du cheikh Hamad Ben Jassem, alors premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’émirat ».

0 Partages
Author

Write A Comment