Julien Stéphan, le coach de Rennes, a crée la surprise en démissionnant lundi de son poste. Les dirigeants ont tenté de l’expliquer.

Rennes n’a plus d’entraîneur. Julien Stéphan a démissionné lundi, et cela a surpris jusqu’au président. «C’est assez simple. Après le match de vendredi (défaite 2-1 contre Nice), on a échangé avec Julien qui a commencé à nous faire part de sa réflexion. On s’est donné rendez-vous dans la suite du week-end pour échanger plus précisément, il nous a confirmés qu’il ne se sentait plus capable d’amener la force nécessaire au groupe pour avancer et aller chercher les objectifs», a dit le président du SRFC, Nicolas Holveck.

Le patron de Rennes a tout tenté pour le conserver au moins jusqu’à la fin de saison, mais rien n’a pu le convaincre. «Il assimile tellement sa personne au Stade Rennais, qu’il ne veut pas être un problème pour le Stade Rennais. C’est lui qui l’analyse comme ça, on ne la partage pas. Quand il a une opinion, elle est très réfléchie et arrêtée»

publicité

«Très sincèrement, je ne m’y attendais pas. Je savais qu’on aurait une discussion en fin de saison. Il intériorise énormément de choses, vous ne pouvez montrer aucun sentiment dans un vestiaire, il faut être un animal. Il n’a jamais montré de failles.»

publicité

Son ex-adjoint, Philippe Bizeul, assurera l’intérim sur le banc mercredi contre Lyon lors de la 28e journée de Ligue 1.

0 Partages
Author

Write A Comment